Le sac à main dans l'histoire

Le sac à main est un accessoire de mode indispensable pour la plupart des femmes. Utilisé quotidiennement, il a l’art et la manière de sublimer notre tenue, tout en gardant un aspect pratique. Mais connaissez-vous l’histoire du sac à main, porté depuis la nuit des temps ?

L’histoire du sac à main : de l’Antiquité au Moyen-Âge
A l’origine, le sac à main était porté par les esclaves à l’Antiquité. Ils y rassemblaient les affaires de leurs maîtres dans des contenants conçus en poil de chèvre. Alors associé à une position sociale des plus basses, le sac à main n’était en rien tendance.

Tout en continuant à être purement pratique, le sac à main est utilisé par un plus grand nombre de personnes au Moyen-Âge. Les voyageurs y transportent alors leur nourriture et les travailleurs y stockent leurs outils. Quant aux ecclésiastiques, ils utilisent le sac à main comme bourse pour leurs pièces de monnaies destinées aux nécessiteux. On appelle cela une aumônière, également utilisées par les nobles distribuant l’aumône.

Dû à la configuration des vêtements de l’époque, non équipés de poches, on nouait également un sac autour de la taille ou à la ceinture. Les plus riches arboraient une escarcelle, très proche de notre besace actuelle. Souvent dotée d’une serrure, elle contenait le plus souvent de l’argent ou des bijoux. Il faudra attendre le XVIIIe siècle pour voir l’histoire du sac à main prendre un tournant.

L’histoire du sac à main au XVIIIe siècle : l’époque du renouveau
A la Renaissance, la mode était aux tissus bouffants contenant toutes sortes de poches en dessous des jupons, où l’on attachait des sacs de toiles. Nul besoin donc de montrer son sac aux yeux de tous ! Ce n’est qu’au XVIIIe que le sac à main devient enfin un accessoire de mode.

L’histoire du sac à main subit un net changement à cette période : le style vestimentaire prend un nouveau tournant et l’on recommence à accrocher les sacoches à la taille. Les châtelaines (accessoires en argent ou en or) deviennent le comble du chic. On y accroche toutes sortes d’accessoires de décoration. La coquetterie est née dans l’univers des sacs à main !

L’histoire du sac à main du XIXe siècle à nos jours
L’apparition du premier sac à main tel qu’on le connait aujourd’hui se fait au XIXe siècle. Durant le Premier Empire, les femmes s’inspirent du style antique pour leurs robes : elles sont plus près du corps et la taille est rehaussée. Il devient désormais impossible de mettre des poches sous les jupes, ni même de porter une sacoche à la ceinture.

On commence ainsi à associer le sac à main à sa tenue, et y ranger ce dont on a besoin, à la maison (par exemple le nécessaire à couture) ou à l’extérieur (porte-monnaie, éventail…). Les sacs à main sont généralement de forme est ronde ou carrée, et généralement ornés de pierre. Un excellent moyen de montrer son rang social !

Quant aux hommes, ils se mettent à porter des pantalons à poche et délaissent peu à peu les bourses.
C’est donc au sein de la gent féminine que le sac à main devient petit à petit un indispensable. Progressivement, on attache autant d’importance à son sac à main qu’à sa robe ou ses chaussures. Il devient ainsi un accessoire de mode à part entière.
Au milieu du XIXe, l’heure est à la bagagerie de luxe : Louis Vuitton se met à développer des sacs à main pour la bourgeoisie, conçus pour transporter le nécessaire de voyage.

Au fil du temps, l’histoire du sac à main se développe et l’on s’en sert pour de nombreuses usages : rouge à lèvres et cigarettes pour les soirées endiablées, sac à bijou, sac en tissu durant la seconde guerre mondiale (faute de cuir, utilisé pour le matériel militaire) et enfin, accessoire de mode sous toutes ses coutures de nos jours. Il se décline aujourd’hui en une vaste palette de styles, adaptés à tous les codes vestimentaires.

https://www.mamzelleswing.com/lhistoire-du-sac-a-main/